Page d'accueil Ambassade infos Relations bilatérales Services consulaires Relation commerciale Liens  
Page d'accueil > Porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères
Conférence de presse du 24 juillet 2019 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying


2019/07/24

Q : Bloomberg a annoncé hier que le représentant américain au Commerce Lighthizer arrivera lundi prochain à Shanghai à la tête d'une délégation pour mener des consultations économiques et commerciales sino-américaines. Pouvez-vous confirmer cela ?

R : La semaine dernière, les coordinateurs chinois et américain pour les consultations économiques et commerciales de haut niveau entre la Chine et les États-Unis ont eu un entretien téléphonique pour procéder à un échange de vues sur la mise en œuvre du consensus dégagé par les deux Chefs d'État lors de leur rencontre à Osaka, et la prochaine étape des consultations. Je comprends que les équipes des deux parties chargées des consultations maintiennent la communication. Veuillez vous adresser au département compétent pour des programmes précis.

Q : Selon des reportages, quatre Chinois de Dandong Hongxiang Industrial Development Co., Ltd. ont été poursuivis en justice par les États-Unis pour avoir négocié avec des sociétés nord-coréennes sanctionnées. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : Je voudrais préciser les trois points suivants. Premièrement, la Chine s'oppose à la « juridiction au bras long » mise en place par les États-Unis à l'encontre d'entités et de particuliers chinois conformément à leur droit national. Notre position est constante et claire.

Deuxièmement, Dandong Hongxiang Industrial Development Co., Ltd et la responsable de la société dont vous avez parlé sont soupçonnés de crimes économiques, et le département judiciaire chinois traite ce cas conformément à la loi.

Troisièmement, je tiens à souligner que la Chine a toujours appliqué avec tout le sérieux qui s'impose les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies relatives à la RPDC, et a honoré ses obligations internationales dans le domaine de la non-prolifération et du contrôle des exportations.

Q : Le 23, M. Wray, directeur du Bureau fédéral d'investigation (FBI) des États-Unis, a déclaré devant la commission judiciaire du Sénat que la Chine constituait une menace plus grave que tout autre pays pour les États-Unis sur le plan des renseignements. Le FBI a mené aux États-Unis plusieurs enquêtes sur le vol de droits de propriété intellectuelle américains. Selon lui, presque toutes les activités concernant l'espionnage économique et la non-prolifération sont liées à la Chine, et la Chine est en train de mener une guerre contre les États-Unis. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : Ce n'est pas la première fois que M. Wray fait de telles remarques. Ses accusations, purement imaginaires, reviennent à tromper les autres et lui-même. Tout le monde sait très bien que j'ai évoqué ici hier le fait que l'actuel Secrétaire d'État américain et ancien chef du plus grand service américain de renseignements, M. Pompeo, a déclaré dans un discours public en avril de cette année : « Nous mentons, nous trompons, nous volons, c'est la gloire des États-Unis qui explorent et avancent sans cesse. » Mais la Chine est différente. Nous ne volons pas, nous n'abusons personne et nous ne mentons pas. Nous avons remporté les succès remarquables d'aujourd'hui grâce à notre sagesse et à notre sueur. Si la Chine mène une guerre, c'est une guerre de justice qu'elle mène pour défendre ses droits et intérêts légitimes.

Q : Récemment, les États-Unis ont célébré le 50e anniversaire du premier alunissage humain. D'autres pays du monde ont également accéléré leurs missions d'exploration lunaire. Comment la Chine envisage-t-elle la concurrence entre les différents pays et quelle est son attitude à l'égard de l'exploration spatiale ?

R : L'exploration de l'univers par l'humanité est sans limite. L'alunissage est une étape importante de ce processus. Comme nous nous en souvenons tous, l'astronaute Armstrong a été le premier homme sur la Lune il y a 50 ans. Il a dit : « Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité ». Les sciences et technologies ont connu un développement fulgurant pendant les cinquante dernières années. Mais je pense que nous devrions rester fidèles à notre objectif initial, celui de mieux servir l'humanité tout entière par l'exploration de l'espace extra-atmosphérique. Nous devrions renforcer la communication et la coopération internationales, mieux œuvrer à l'utilisation pacifique de l'espace extra-atmosphérique et contribuer davantage à la construction de la communauté de destin pour l'humanité.

Q : Premièrement, l'ancien gouverneur de Hong Kong, Chris Patten, s'est dit préoccupé par l'attaque de Yuen Long à Hong Kong dimanche dernier, affirmant qu'il s'agissait de l'un des plus graves actes de violence depuis le retour de Hong Kong à la souveraineté chinoise. Quelle est la réponse de la partie chinoise à ce sujet ? Deuxièmement, plusieurs pays ont lancé des alertes sur les voyages à Hong Kong. Le consulat général du Japon à Hong Kong et le Ministère irlandais des Affaires étrangères ont lancé des avertissements sur les voyages à Hong Kong et à Macao. Quel est le commentaire de la partie chinoise à ce sujet ?

R : En ce qui concerne votre première question, M. Chris Patten a déclaré que l'incident de Yuen Long était le plus violent incident illégal survenu après le retour de Hong Kong il y a 22 ans. Je ne sais pas comment il envisage les actes illégaux de violence tels que l'attaque contre le Conseil législatif de Hong Kong et l'assaut du siège du RASHK. Beaucoup de choses ont eu lieu récemment à Hong Kong. M. Chris Patten, au lieu d'évoquer ces incidents qui ont affecté le fondement de la primauté du droit à Hong Kong, a fermé les yeux de manière sélective et a donné de la voix de manière sélective. Sa véritable intention est claire comme le jour. Tout le monde la voit très clairement. La Chine a adopté une position très ferme sur cette question. Nous nous opposons résolument à l'ingérence de toutes les forces étrangères dans les affaires intérieures de Hong Kong, et nous les exhortons à se taire et à cesser d'agir ainsi immédiatement.

En ce qui concerne votre deuxième question, nous suivons de près ce qui s'est passé récemment à Hong Kong. Nous nous opposons à toute action violente et illégale, et soutenons fermement le gouvernement et la police de la Région administrative spéciale de Hong Kong dans le traitement de cette affaire conformément à la loi, afin de faire respecter l'état de droit et l'ordre social à Hong Kong. Vous avez dit que l'Irlande et d'autres pays avaient émis des alertes de sécurité sur les voyages à Hong Kong et à Macao. Je ne sais pas ce que vous en pensez en tant que journaliste de Hong Kong. Je pense que les Hongkongais qui aiment vraiment Hong Kong doivent déplorer ce qui s'est passé. Tous ceux qui sont épris de justice doivent s'unir pour préserver la sécurité et l'ordre à Hong Kong et faire resplendir cette « Perle de l'Orient ». Je pense que c'est là une aspiration commune de tous les habitants de Hong Kong, n'est-ce pas ? (Le journaliste hongkongais acquiesce en hochant la tête).

Q : Dans son rapport sur les perspectives de l'économie mondiale publié le 23 juillet, le FMI a baissé les prévisions de la croissance mondiale de 2019 et de 2020 de 0,1%, et a réduit celles de la croissance chinoise de 0,1%, les portant respectivement à 6,2% et 6,0%. Selon le rapport, la croissance de l'économie chinoise au premier trimestre était plus forte que prévu, mais l'élan de la croissance pour le deuxième trimestre s'avère moins rapide, avec des pressions économiques accrues. Quel est le commentaire de la partie chinoise à ce sujet ?

R : J'ai noté ce rapport du FMI. Le Bureau national des statistiques de Chine a publié il y a quelques jours les données macroéconomiques pour le premier semestre de cette année, et la communauté internationale donne une évaluation positive de la dynamique de l'économie chinoise. Maintenant, la croissance de l'économie mondiale ralentit et le protectionnisme remonte. Pour une économie comme la Chine, avec un PIB total de 13 600 milliards de dollars, le fait de maintenir un taux de croissance annuel dépassant 6% signifie que la croissance annuelle de l'économie chinoise équivaut à celle d'une grande économie. Nous pouvons être fiers d'un tel succès. Ces dernières années, la Chine, qui a contribué pour plus de 30% à la croissance de l'économie mondiale, continue d'être la principale source de croissance de l'économie mondiale.

La stabilité est le consensus de la communauté internationale sur le développement économique de la Chine. L'économie chinoise a une dynamique de développement stable et un lien stable avec l'économie mondiale. Et les Chinois ont un état d'esprit stable, ce qui est le plus important. La Chine continuera à contribuer à stimuler la croissance de l'économie mondiale par l'innovation du macro-contrôle, l'optimisation de l'environnement d'affaires, la réduction considérable des impôts et des droits divers, la stimulation de la vitalité des acteurs du marché et le renforcement de la vigueur de l'économie.

Q : Selon Bloomberg, la Chine et les États-Unis vont tenir des discussions commerciales à Shanghai la semaine prochaine et le Ministre chinois du Commerce Zhong Shan participera aux négociations pour la première fois. Pouvez-vous confirmer cela ? Selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, Christian Lindner, Président du Parti libéral-démocrate (FDP) de l'Allemagne, a fait l'objet d'un « traitement brutal » à Beijing après sa rencontre, à la tête d'une délégation, avec des pan-démocrates de Hong Kong lors de sa visite à Hong Kong. Pouvez-vous confirmer cela ?

R : Veuillez vous adresser au département compétent pour connaître le programme précis relatif aux consultations économiques et commerciales sino-américaines.

Vous avez dit que la délégation du FDP allemand avait été « maltraitée » par la partie chinoise. Mais je pense que ce n'est pas vrai. La Chine est un pays de courtoisie et nous traitons nos invités avec courtoisie, respect et égalité.

En effet, le Président du FDP, Christian Lindner, a récemment effectué une visite en Chine à la tête d'une délégation. C'était un échange normal entre le Parti communiste chinois et le FDP. Le responsable du Département international du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a échangé des points de vue avec la délégation du FDP sur les relations entre les deux partis et les deux pays, et a explicitement expliqué la position de la Chine sur les questions liées à Hong Kong. Le partenariat stratégique global sino-allemand se trouve maintenant à une phase cruciale de développement. Nous espérons que les principaux partis politiques allemands, y compris le FDP, agiront davantage de manière positive et constructive pour renforcer la confiance politique mutuelle et la coopération amicale entre les deux pays.

Q : L'ancien Ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson sera aujourd'hui le nouveau Premier Ministre du Royaume-Uni. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ? La Chine lui a-t-elle adressé un message de félicitations ?

R : Nous félicitons M. Boris Johnson pour sa prise de fonctions en tant que nouveau Premier Ministre du Royaume-Uni. La Chine attache de l'importance aux relations sino-britanniques et espère que le Royaume-Uni continuera à travailler avec elle pour assurer un développement sain, soutenu et régulier des relations sino-britanniques dans un esprit de respect mutuel et de coopération gagnant-gagnant.

La partie chinoise traitera le dossier du message de félicitations conformément à l'usage diplomatique.

Q : Le Président colombien Iván Duque Márquez a annoncé qu'il effectuerait une visite en Chine à la fin du mois de juillet et qu'il rencontrerait le Président Xi Jinping pour discuter de la question du Venezuela et d'autres sujets. Pouvez-vous le confirmer et donner plus de détails sur le programme et la portée de sa visite en Chine ?

R : Nous avons annoncé hier que le Président colombien Iván Duque Márquez effectuerait une visite d'État en Chine du 28 au 31 juillet.

La visite du Président Iván Duque Márquez constitue la plus importante interaction bilatérale entre la Chine et la Colombie cette année, ainsi que la première rencontre entre les deux Chefs d'État depuis l'entrée en fonction du nouveau gouvernement colombien. Comme vous l'avez dit, le Président Xi Jinping offrira une cérémonie de bienvenue et un banquet en l'honneur du Président Iván Duque Márquez et s'entretiendra avec lui. Ils assisteront ensemble à la cérémonie de signature des documents de coopération. Le Premier Ministre Li Keqiang et le Président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale Li Zhanshu rencontreront respectivement le Président Iván Duque Márquez. Les deux parties échangeront leurs points de vue sur les relations sino-colombiennes, la coopération sino-latino-américaine, la situation en Amérique latine et d'autres questions d'intérêt commun.

À ma connaissance, les deux pays négocient et signeront plusieurs accords de coopération dans les domaines de l'éducation, de la justice, de l'agriculture, des exportations de produits agricoles vers la Chine, du commerce électronique et de la finance. Je pense que la visite du Président Iván Duque Márquez contribuera à renforcer la confiance politique mutuelle, à élargir la coopération pragmatique et à porter les relations bilatérales à un nouveau palier.

Q : Pouvez-vous nous dire pourquoi les consultations économiques et commerciales sino-américaines se tiendront la semaine prochaine à Shanghai ? Y a-t-il une signification symbolique ?

R : Comme je viens de le dire, je vous conseille de vous adresser au département compétent pour connaître le programme des négociations économiques et commerciales sino-américaines.

Q : Des médias de Hong Kong viennent d'annoncer que des étudiants de Hong Kong ont été perturbés par des étudiants de la partie continentale de la Chine alors qu'ils tentaient de faire entendre leur point de vue sur un campus australien. La police australienne est intervenue dans ce dossier. Pensez-vous que cette affaire affectera l'image de la Chine à l'étranger ?

R : Tout d'abord, je ne suis pas au courant de ce dont vous avez parlé.

Deuxièmement, vous avez demandé si cela affecterait l'image de la Chine à l'étranger. Je pense que vos paroles induisent fort probablement en erreur. Vous devriez d'abord demander si la façon de faire de certaines personnes à Hong Kong a affecté l'image de Hong Kong dans le monde ou non. Est-ce que ce qu'elles ont dit et ce qu'elles ont fait aideront à donner une image de Hong Kong marquée par la paix et la prospérité ?



RECOMMANDER A
       IMPRIMER