Page d'accueil Ambassade infos Relations bilatérales Services consulaires Relation commerciale Liens  
Page d'accueil > Porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères
Déclaration de la Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying au sujet des remarques erronées sur Hong Kong de la Présidente de la Chambre des représentants des États-Unis Nancy Pelosi


2019/08/07

Q : La Présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Pelosi, a fait une déclaration le 6 août, affirmant que « le courage extraordinaire » des habitants de Hong Kong contrastait nettement avec le refus du gouvernement de la RAS de respecter l'État de droit et le cadre « un pays, deux systèmes ». Elle a appelé les démocrates et les républicains du Congrès à rester solidaires avec les habitants de Hong Kong pour lutter pour un avenir prometteur, libre et démocratique. Elle continuera à promouvoir la délibération du projet de loi sur les droits de l'Homme et la démocratie à Hong Kong au sein du Congrès et à s'efforcer de préserver la démocratie, la liberté et l'État de droit à Hong Kong. Quel est le commentaire de la Chine à ce propos ?

R : Les récentes manifestations à Hong Kong sont devenues des actes radicaux, violents et illégaux. Un petit nombre de radicaux ont bloqué à leur gré des portes de trains de métro, paralysé des voies principales, perturbé un tunnel traversant le port, vandalisé des feux de circulation, assiégé et attaqué des bureaux de police dans divers quartiers, vandalisé sans aucun scrupule des installations publiques, et même lancé des cocktails Molotov sur des agents de police, incendié et dissimulé beaucoup d'armes offensives. Ils ont de manière flagrante foulé aux pieds l'État de droit de Hong Kong, menacé gravement la vie des habitants et défié ouvertement la souveraineté et la dignité de l'État. Ces actes violents et illégaux, ainsi que les actes consistant à les soutenir et à les encourager, constituent une violation brutale de la démocratie, de la liberté et de l'État de droit.

Nancy Pelosi et certains autres politiciens américains ont inversé le noir et le blanc maintes et maintes fois, soutenant les criminels radicaux violents et même justifiant et travestissant leurs actes. Ils ont également délibérément dénigré et diffamé la juste action du gouvernement de la RAS et de la police visant à maintenir l'État de droit et l'ordre en vertu de la loi. Cela revient à protéger, encourager et soutenir des actes criminels, ce qui révèle encore une fois leur intention malveillante anti-Chine et consistant à semer le trouble à Hong Kong.

Depuis la rétrocession de Hong Kong, les principes d'« un pays, deux systèmes », de « l'administration de Hong Kong par les Hongkongais » et de haut degré d'autonomie ont été sérieusement appliqués. Les droits conférés et les libertés des Hongkongais sont pleinement garantis conformément à la loi. Ce sont des faits indéniables pour toute personne impartiale. L'avenir et le destin de Hong Kong doivent et ne peuvent être mis qu'entre les mains de tous les Chinois, y compris les compatriotes de Hong Kong.

La partie chinoise doit une nouvelle fois exhorter les politiciens américains concernés à cesser immédiatement d'encourager les actes criminels violents et de s'ingérer de manière flagrante dans les affaires de Hong Kong. Toute tentative de saper « un pays, deux systèmes » et la prospérité et la stabilité de Hong Kong se heurte certainement à une opposition résolue de tous les Chinois, y compris les compatriotes de Hong Kong. Toute tentative d'ingérence dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine est vouée à l'échec.



RECOMMANDER A
       IMPRIMER